Quelles incidences sur le casier judiciaire en cas de récidive pour alcool au volant?

Quelles incidences sur le casier judiciaire en cas de récidive pour alcool au volant?

L’alcool au volant brise des vies. Néanmoins, certaines personnes choisissent quand même de conduire après avoir consommé de l’alcool. Pire encore, d’autres persistent même à la suite d’une première arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies. Lorsque cela se produit, quelles sont les incidences d’une récidive pour alcool au volant sur le casier judiciaire?

Alcool au volant, récidive et casier judiciaire : un aperçu

En tout temps, lorsque vous conduisez un véhicule, un policier peut vous arrêter pour effectuer un contrôle routier. À ce moment, il peut vous ordonner de souffler dans un appareil de détection approuvé et vous faire passer des épreuves de coordination des mouvements sur le bord de la route s’il soupçonne que vous conduisez avec les facultés affaiblies.Vous serez mis sous arrestation si vous dépassez la limite légale de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang et si vous refusez d’obéir à un agent de la paix, notamment en refusant de souffler dans l’alcootest ou de faire les épreuves de coordination des mouvements exigées. Une suite de sanctions s’en suivra. Mais qu’arrive-t-il si vous récidivez?

L’impact d’une récidive pour conduite avec les facultés affaiblies

Lorsqu’on vous arrête une seconde fois pour conduite avec les facultés affaiblies, le Code de la sécurité routière prévoit plusieurs sanctions à cet effet. D’abord, votre véhicule sera immédiatement saisi pour une période de 90 jours. De plus, vous vous verrez imposer une interdiction de conduire d’une durée minimale de 2 ans. En complément, il vous sera impossible d’immatriculer, d’acquérir, de louer et de mettre en circulation un véhicule à votre nom durant cette période.

Et si on vous arrête de nouveau par la suite…

Qu’en est-il si, à la suite de votre deuxième arrestation, on vous arrête de nouveau pour conduite avec les facultés affaiblies? À ce moment, votre permis de conduire sera suspendu sur-le-champ, et ce, pour une durée de 90 jours. Votre véhicule sera aussi saisi pour la même durée et vous recevrez une amende en lien avec l’infraction et sachez qu’aucun montant minimal n’est prévu à ce niveau. Vous serez également passible d’une peine d’emprisonnement allant de 30 jours à 120 jours ou plus et votre permis sera révoqué pour une durée qui variera entre 3 ans à 5 ans. De plus, vous devrez vous soumettre au Programme d’évaluation et de réduction du risque de conduite avec les facultés affaiblies (PERRCCA) et ajouter un antidémarreur éthylométrique pour 2 ans, 3 ans ou à vie selon la situation.

Amenuiser l’impact d’une récidive pour alcool au volant sur votre casier judiciaire

Les conséquences d’une première arrestation pour alcool au volant devraient être suffisantes pour vous décourager de récidiver. Si toutefois vous choisissez de prendre le volant alors que vos facultés sont affaiblies de nouveau, sachez que vous vous exposez à de graves conséquences, que vous pourriez bien trainer avec vous le restant de votre vie. Alors, si vous avez l’intention de prendre un verre, laissez la voiture à la maison et optez pour un autre moment de transport. Après tout, c’est si facile.On vous a arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies? Contactez Riendeau Avocats. Ses avocats criminalistes assureront la défense de vos droits.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *